Devenir formateur.rice certifié du CNVC

Comment être coopté au sein de la communauté des certifié.e.s de The Center For Nonviolent Communication ?

Table des matières

La certification :  
le sens et les limites

Quel paradoxe que de créer une certification, c’est-à-dire une “étiquette” – pour célébrer un niveau d’intégration d’une approche… qui vise à nous libérer du poids des étiquettes ! Ce paradoxe a l’avantage de nous faire travailler, jusqu’à trouver un espace où il se dissout. 

“Au delà du bien faire et du mal faire existe un espace. C’est là que je te rencontrerai.” – Djalâl ad-Dîn Rûmi.

Pourquoi une certification ?

L’existence d’une certification nourrit plusieurs besoin collectifs du réseau de formateurs et formatrices : 

Transmettre le processus aux générations suivantes

Partager des repères sur les compétences et habitudes de vie qui favorisent une transmission de la CNV qui en préserve l’essence

Faire avancer la transformation sociale 

La certification, par sa ressemblance avec un « diplôme » permet de pénétrer le monde des organisations où les étiquettes et statuts font mouche 

Sécurité / Usage protecteur de la force

La certification permet aux publics d’identifier des personnes qui veilleront à faire un usage éthique du pouvoir que donne la capacité à accueillir en empathie, la posture de formateur ou formatrice, l’inspiration générée par la CNV elle-même, etc. 

Construire un mouvement, un collectif 

La certification permet de se repérer les uns les autres, construire un réseau de personnes engagées autour d’une même intention.

La certification est une cooptation

Le parcours de certification vise à évaluer plusieurs aspects : Intégrer, Coopérer, Transmettre

Pour cela, le processus a une triple nature :

1/ Il est en partie une cooptation : “Dans une assemblée, nomination d’un membre nouveau par ceux qui en font déjà partie”. Ainsi, à chaque étape, le candidat à la certification sollicitera des avis au sein du réseau des certifié.e.s actuels. 

2/ Une auto-évaluation du parcourant par lui-même 

3/ Et une évaluation des compétences, par les « référents » et des « assessors » mandatés par le CNVC en Francophonie. Ce sont ces « certificatrices » qui ont le rôle, en dernier ressort, de recommander une personne à la certification par le CNVC, en fonction de son intégration des 3 axes.

En quoi cette cooptation est-elle consciente ? 

La cooptation, basée sur des sollicitations d’avis, permet de certifier des personnes avec qui la plupart des gens se sentent en tranquillité, en confiance. 

Mais elle comporte un risque : Sans conscience des biais, la cooptation produit de l’entre-soi, une reproduction sociale qui cantonne la CNV à certains milieux.

En effet, une cooptation 100% consciente serait menée par des personnes capables de discerner les raisons exactes qui leur font accepter – ou pas – un nouveau membre. Dans ce cas, le groupe serait capable de coopter des personnes ancrées (sécurité relationnelle), même si leur façon d’être et de vivre sont minoritaires. Éviter le biais de familiarité est un des enjeux.   

Pour tendre vers cet horizon, A-Certif favorise les regards croisés et invite ses membres, les formateurs certifiés ,et tout particulièrement les référents à se former aux biais de sélection.

La certification valide des compétences et habitudes de vie

La certification en Francophonie s’appuie sur 3 piliers de compétences et habitudes de vie : incarner, transmettre et coopérer.

Plusieurs documents peuvent vous donner des points de repère sur les attendus : 

Consultez et téléchargez les documents ici 

Contrairement à un diplôme – obtenu à vie, la certification reconnait à la fois des compétences, mais aussi l’intégration au sein d’une communauté et un engagement, renouvelé régulièrement, à vivre et diffuser l’intention de la CNV.

La certification est elle adaptée à votre projet ?

Vous cherchez à être légitimé, validé par un tiers ? ACertif vous invite à prendre soin de votre besoin de reconnaissance en explorant d’autres stratégies que la certification. Largement fondé sur l’auto-évaluation et les repères internes, susceptible de faire émerger certains angles morts de votre fonctionnement, le parcours n’est pas une stratégie efficace pour nourrir ce besoin. 

Vous cherchez à mener une reconversion professionnelle rémunératrice à cours terme (2 ou 3 ans) ? Nous vous invitons à prendre soin de votre besoin de sécurité financière en explorant d’autres stratégies. En effet la certification n’est jamais certaine et peut prendre de nombreuses années (parfois 5, parfois 7, parfois 10 ans). De plus, elle ne garantit aucun niveau de revenus.

Vous cherchez à appartenir à une communauté qui vous attire ? Bienvenue dans la communauté apprenante A-Certif, qui peut nourrir ce besoin. En même temps, nous vous invitons à considérer que la certification n’est pas nécessaire pour appartenir et contribuer à la communauté. 

Vous avez envie de transmettre le processus sans le dénaturer, pour offrir la puissance de ce que vous avez reçu quand vous l’avez découvert ? L’intention du parcours est de vous soutenir dans ce projet. En effet la certification est d’abord un engagement à vivre et transmettre ce processus aux générations futures en coopération avec toutes les personnes qui s’y engagent au sein du CNVC.

Vous avez envie d’avoir un “papier”, parce qu’il est utile à votre projet de transformation sociale ? Nous sommes curieux de vous entendre et de voir avec vous si la certification peut effectivement soutenir. 

Vous souhaitez approfondir votre intégration de la CNV, multiplier de nouveaux réflexes, continuer de passer de la réaction à la relation ? Bienvenue dans la communauté apprenante A-Certif, qui peut nourrir ce besoin. En même temps, nous vous invitons à considérer que la certification n’est pas nécessaire pour appartenir et contribuer à la communauté. 

Un parcours de certification sur mesure - comment y entrer ?

Si certaines étapes du parcours vers la certification sont les mêmes pour chaque parcourant·e, le contenu fonctionne à la manière d’une validation des acquis, sur mesure. 

Chaque étape se clôt par une feuille de route individuelle, co-écrite par les candidats à la certification et les évaluateurices (référent.e.s, certificatrices).

1 – Pré-requis

A-certif souhaite intégrer dans sa communauté apprenante des personnes qui…

… ont cheminé avec la CNV depuis plusieurs années. Ex : avoir fait ses premiers modules depuis 2 voire 3 ans et suivi 20 jours de formation. En effet, l’expérience nous montre combien l’intégration de la CNV prend du temps.

Détails sur les 20 jours : 

  • avec au moins 3 formateurices certifié.es du CNVC
  • dont un stage de 2 jours sur l’empathie 
  • dont au moins 5 des grands thèmes suivants : auto-empathie, colère, culpabilité, dire et entendre un non, gratitude, croyances, expression authentique. Il est essentiel d’avoir vécu et intégré ces thèmes avant d’envisager de les transmettre, il vous sera donc nécessaire de les avoir tous suivis en tant que stagiaire au fil de votre parcours.
  • sur ces 20 jours, au moins 16 jours on été suivis en présentiel ( Pour les personnes qui habitent les Dom-Tom, l’Afrique, le nombre de jours en présentiel peut être réduit à 12 jours)

 

...ont déjà un bagage d’expériences variées avec la CNV, acquis en :

  • contribuant à un groupe de pratique pendant plusieurs mois ou années
  • en ayant refait des stages en tant qu’observateurice (assistanats)
  • en participant à des projets menés avec la CNV
  • en tenant un journal d’apprentissages
  • en travaillant sur elles (thérapie et binômes d’empathie)
 
… ont trouvé un.e référent.eun.e formateurice certifié.e qui le / la suivra au long de son parcours. Ce.tte référent.e répond à quatre critères : être en activité de formation, en lien avec A-Certif, être si possible géographiquement proche et n’avoir aucun lien familial ou d’intimité avec le ou la futur·e parcourant·e.
 

2 – Préparation : solliciter de premiers avis

L’entrée dans le parcours est conditionnée à la participation à un “entretien d’orientation”. Pour pouvoir solliciter un entretien d’orientation, deux chemins possibles: 

    # Soit participer à 2 stages d’A-Certif pour lesquels vous avez les prérequis.. Exemple : “Philo et Méthodologie”; ” Changement de paradigme” etc.  C’est un moyen pour le participant de sentir si l’esprit du parcours lui convient, de rencontrer et d’échanger avec des parcourant·e·s, de recueillir des informations. Il permet aussi aux formatrices d’A-Certif de jauger où en est le participant, s’il est prêt à démarrer le parcours de certification, et donner un avis. 

    # Soit solliciter 3 avis écrits de formateurs et formatrices certifiées, + des avis de pairs qui vous connaissent et témoignent de  votre engagement à vivre et grandir avec la CNV : 

  • Si possible, des formateurices qui vivent dans la même région, avec qui  vous serez appelé-e à compagnonner
  • Soit des formateurices qui vous connaissent bien
  • Et pourquoi pas des compagnons de route de groupe de pratique, de binôme d’empathie, de votre thérapeute…

3 – L’Entretien d’orientation

L’entrée dans le parcours de certif’ est conditionnée à la participation à un « entretien d’orientation ».   

Cet entretien est mené par deux formatrices certifiées d’A-Certif, qu’on appelle les fées du parcours, et se termine sur la rédaction d’une “feuille de route” sur-mesure pour le participant. Celle-ci peut inviter le participant à rejoindre le parcours de certification, ou bien lui proposer d’autres étapes préalables. 

Nous prévoyons une heure trente environ pour cet entretien.
Il n’y a rien à préparer, nos questions portent essentiellement sur tes expériences de vie, et tes expériences avec la CNV, en famille, au travail, dans les stages, et dans les différents milieux dans lesquels tu évolues : nous sommes friandes d’exemples concrets !
Ce n’est ni un examen ni un entretien d’embauche, mais plutôt une occasion de se rencontrer, de mieux te connaitre, une opportunité aussi pour toi de nous poser des questions, et d’être en lien avec deux personnes que tu ne connais peut-être pas encore.
A la fin de l’entretien nous établissons ensemble une feuille de route qui met en évidence les points forts sur lesquels t’appuyer, les pistes d’amélioration ou les prochains pas, les projets qui te tiennent à cœur.

Pour organiser un entretien d’orientation, nous souhaitons recevoir les infos suivantes :

  • votre lettre de motivation qui comprend les éléments suivants : votre motivation ; votre engagement explicite à un suivi thérapeutique régulier pendant toute la durée de votre parcours.
  • une lettre de recommandation d’un formateur certifié du CNVC qui accepte d’être votre référent* pendant votre parcours et qui comprend les éléments suivants : 

– sa propre motivation à vous recommander, avec observations et besoins nourris
– mention explicite du contact pris avec tous les formateurs avec lesquels vous avez suivi des stages et tous les formateurs de l’équipe locale de votre région pour recueillir leur avis sur votre candidature. A noter que ces avis ne sont en aucun cas des obstacles à votre entrée dans le parcours, mais un signal dont les référents vont s’occuper avec vous
– accord explicite du recommandant d’être votre référent*
– date et signature.

  •  le cas échéant, lettre d’accord d’un autre formateur d’être votre référent* ou co-référent*
  • les formations que vous avez suiviesle tableur “suivi du parcours” complété – à télécharger en cliquant ici. + vos attestations de stage en un seul pdf
  • Le document “Sexe et Intimité”, daté et signé pour manifester votre engagement à le respecter, en tant que parcourant puis en tant que formateurice certifié.e. La signature de cette ‘charte de déontologie’ est en effet une exigence du CNVC pour devenir formateurice certifié.e, donc il est essentiel d’en avoir connaissance et de l’accepter avant même d’entrer dans le parcours.
    à télécharger en cliquant ici.
  • votre soutien financier à hauteur de 400 euros pour cette étape. Ces frais comprennent : la vérification de votre dossier, la facturation des frais d’entretien, la recherche de 2 fées disponibles, la prise de connaissance de votre dossier par les fées, l’entretien d’1h30 environ, la rédaction d’un compte rendu et d’une feuille de route par les fées et les échanges avec vous pour arriver à une version qui convienne à tous.tes, et l’inscription administrative si vous êtes invité à rejoindre le parcours suite à l’entretien
  • votre photo
 
Comment envoyer votre candidature  ? 

  • Une fois les documents ci-dessus réunis (pour éviter les aller-retours et les déceptions, vérifiez bien que tous les pré-requis sont effectués et que la lettre du référent comporte toutes les mentions demandées), envoyez-les à delphine.ferrara@acertif.org 

 Quand votre dossier aura été validé, les fées disponibles vous proposeront un entretien dans un délai de 3 mois.

Après l’entretien  : feuille de route et inscription administrative. 

  • Après l’entretien, les formatrices rédigent la feuille de route avec leur décision motivée sous 15 jours et vous la transmettent par écrit pour valider avec vous ce qu’elles ont écrit et vous inviter à apporter des modifications si besoin
  • Si elles vous invitent à rejoindre le parcours, Delphine vous indiquera comment procéder à votre inscription administrative
  • Si elles vous demandent des étapes préalables, elles vous inviteront à revenir vers elles une fois ces étapes effectuées.

N’hésitez pas appeler Delphine pour toute précision (0033 627 77 69 57), et/ou à contacter le cercle parcourants qui est ravi d’accueillir les amis du parcours’ (second.lien.parcourants@mailo.com)

4 – Entrée sur le parcours vers la certif’

Une fois votre inscription sur le parcours confirmée, vous êtes invités à prendre contact avec le cercle des parcourant·e·s qui prendra un temps pour célébrer votre arrivée, vous accueillir, vous proposer le soutien d’un parcourant plus anciennement sur le parcours, et vous envoyer un livret d’accueil plein d’informations précieuses.

5 – Journal, stages et pratiques

Une fois officiellement “parcourant.e”, votre feuille de route et vos envies peuvent vous conduire à vous former de toutes sortes de manières listées ici.

Certaines étapes sont des conditions pour avancer vers la certification proprement dite. 

Le journal “compagnon” de votre voyage vers la certification.

Tenir le journal de vos prises de conscience (expériences  personnelles, de transmission, différenciations clefs, compte rendu des stages, etc) est une opportunité d’apprentissage et une condition pour avancer vers la certification. Envoyé par le parcourant en amont d’un RAP,  ce journal sera lu par les “Certificatrices” . 

 Les “RAP”, stages de “Reconnaisance des acquis du participant”. 

Ces stages sont une condition pour avancer sur vers la certification, l’occasion de faire le point : 

  1. En auto-évaluation : suis-je prêt à demander un RAP et pourquoi ? Quelles avancées depuis ma dernière feuille de route ?  
  2. En sollicitant l’avis de son.sa référent.e qui envoie à A-Certif une lettre spécifique pour chaque RAP.  
  3. Grâce à une sollicitation d’avis envoyée, par A-Certif, à tous les réseau des certifiés francophones en amont du stage 
  4. Sur place, pendant le stage, en profitant de l’espace proposé pour explorer ce que vous avez le plus envie d’explorer : ancrer des points d’appui, travailler des points d’amélioration, rejoindre des projets de la communauté apprenante… 
Solliciter – et conserver – avis et feedbacks en toutes occasions

La formation par la pratique est un des principaux partis pris du parcours. D’après nous, elle passe par une alternance entre pratique et analyse de sa pratique. La récolte de feedbacks et d’auto-feedbacks est donc au coeur du chemin proposé.

6 – Focus sur les RAP

Au cours du parcours sont proposés des temps d’évaluation et de “Reconnaissance des Acquis du Participant” : les RAP. Ces temps sont réservés aux parcourants officiellement inscrits dans le parcours de certification francophone et auprès du CNVC-NVC-O.

Ces évaluations se portent sur le savoir-être et les compétences en CNV listés dans le Formulaire d’évaluation par les pairs / formateurs.

Encore des questions ? Voici quelques réponses

Si vous avez d’autres question, écrivez nous ! 

Les formations en distanciel sont-elles prises en compte par ACertif ?

Si elles dénotent de votre engagement à connaitre la CNV, ces formations à distance, sans le groupe nous semblent moins transformatrices qu’en présentiel.

Les membres d’A-Certif préfèrent donc que les 20 jours soient suivis en présentiel. Ainsi, nous vous encourageons à refaire les modules de base si vous n’avez pas d’accès facile aux grands thèmes.
Pour les personnes qui habitent loin (Dom-Tom, Afrique), et au vu de la difficulté d’accès à des formations en CNV, le nombre de jours en présentiel peut être réduit à 12 jours.

Quels sont les critères pour être un référent  ?

Le ou la référent.e prend la responsabilité d’accompagner un parcourant tout au long de son parcours.

L’expérience a montré à A-Certif l’importance des critères suivants : 

– être en activité de formation
– géographiquement proche
– en lien avec A-Certif (participation aux rencontres francophones, à des stages du parcours ou à des cercles d’A-Certif)
– ne pas être en relation d’intimité avec le parcourant (thérapeute, amis, famille…), dans un but d’impartialité.

Ces critères ont pour objectif d’offrir aux parcourant.es l’accompagnement le plus soutenant possible. Ils peuvent être remplis par 1 référent ou 2 co-référents.
Des exceptions peuvent être étudiées en fonction de certaines contraintes géographiques. S’il y a exception, le parcourant sera invité à trouver un co-référent dans les deux ans qui viennent, le temps de créer de nouveaux contacts.