Qui est concerné par la certification en francophonie ?
Les personnes ayant un bagage en Communication NonViolente et désireuse de rejoindre le réseau des formateurs certifiés francophones. La francophonie comprend la France, la Suisse, la Belgique, le Luxembourg, le Maghreb, et d’autres pays où résident des personnes francophones, comme l’Italie, l’Espagne, etc, hormis le Québec.



Après un stage d’orientation et d’information (SOI), y a-t-il une date limite pour s’inscrire dans le parcours ?
Vous pouvez vous y inscrire à votre convenance. Si le délai dépasse deux à trois ans, nous vous invitons à reprendre contact avec quelqu’un de l’équipe de certification pour vérifier s’il y a eu des changements de conditions entretemps.



Y a-t-il un ordre pour suivre les stages ?
Les stages sont conçus en trois phases. Nous vous invitons à commencer par la phase 1, intitulée « LES STAGES FONDAMENTAUX ». Parmi ceux-ci, vous pouvez commencer indifféremment par « Philosophie et méthodologie de la CNV »,  « Les grands thèmes de  la CNV » ou « La CNV au service du changement de paradigme ».
Vous retirerez plus de bénéfices en participant aux stages « Pédagogie 1 » ou « Différenciations-clé » après avoir déjà suivi au moins un ou deux des  stages fondamentaux cités ci-dessus.



Les stages sont-ils obligatoires ou facultatifs ?
Notre parcours est conçu de telle façon qu’aucun stage n’est obligatoire. Si vous pouvez acquérir les mêmes compétences par d’autres moyens qu’en y participant, nous sommes à l’aise avec cela.
Par ailleurs, si vous souhaitez aller jusqu’à la certification, il est incontournable que vous  passiez par des temps d’évaluation, appelés RAP (‘Reconnaissance des Acquis du Participant’).



Peut-on suivre les stages du parcours sans y être candidat/e à la certification ?
Oui, c’est possible mais à certaines conditions :
• qu’il y reste de la place, la priorité étant accordée aux candidats officiels,
• que vous ayez au moins une vingtaine de journées de CNV à votre actif,
• que vous nous envoyiez une lettre de motivation,
• que nous vous ayons donné votre accord.



Peut-on partager la CNV sans être formateur ou formatrice certifié/e ?

Oui, c’est tout à fait possible et nous sommes même heureux que vous en ayez le désir ! Nous vous encourageons à faire connaître autour de vous ce qui a du sens et de la valeur à vos yeux.
Nous vous demandons cependant trois choses :
• d’utiliser un autre terme que « Communication NonViolente », « CNV » ou « Langue girafe » dans vos publicités officielles, même si vous reconnaissez vous inspirer de Marshall Rosenberg et de son processus de communication ;
• d’informer les personnes de votre public du fait que vous partagez avec elles votre compréhension personnelle du processus de la CNV ;
• de mettre à disposition de ces personnes le nom du Centre pour la CNV (cnvc.org) et des formateurs certifiés de votre région, s’il y en a.
En vous demandant cela, nous espérons que ces personnes puissent être informées des diverses possibilités de formation à la CNV existant actuellement.
[Lignes directrices à l’attention des personnes non certifiées - accessible dans l'onglet Téléchargements]



Combien de temps dure l’ensemble du parcours ?
Il est possible de suivre l’ensemble du parcours sur environ 3 à 4 ans. Cela dit, vous pouvez le suivre à votre rythme – nous vous y encourageons ! – et le faire sur la durée qui vous convient.



Combien coûte l’ensemble du chemin vers la certification ?
Pour les personnes s’inscrivant en tant que particulier, les frais incontournables sont les suivants :
• les frais d’ouverture de dossier à l’entrée du parcours (125€) et d’inscription en tant que formateur/trice certifié/e au CNVC en fin de parcours (250$) ;
• les frais pédagogiques des RAP : ceux-ci s’élèvent à 170€/jour pour le RAP1, à 200€/jour les RAP2 et 3. Ce prix tient compte du fait que la session est réservée à un petit nombre de personnes et inclut la lecture du dossier de chacun/e des candidats.
Le reste de votre parcours dépend de vos choix et comprend :
• les frais pédagogiques de tout stage du parcours qui s’élèvent à 170€ par jour ;
• le prix du déplacement et celui de l’hébergement lors des stages résidentiels (prix variant selon les lieux) ;
• une rémunération de votre référent/e, en fonction de l’accord que vous avez avec lui/elle et des prestations qu’il ou elle vous propose.
Le prix global dépend évidemment du nombre de modules que vous choisissez de suivre.



Qu’est-ce que vous appelez « le réseau » ?
Les formateurs certifiés du Centre international pour la CNV fonctionnent en réseau. Ils ont un forum (en anglais) d’échange et de soutien mutuel, ils travaillent de concert et parallèlement à leur mission commune.
Quand nous mentionnons le réseau, il peut s’agir de différentes significations selon la personne qui parle. L’équipe de certification se réfère plutôt au réseau international mentionné ci-dessus ou à la partie francophone de ce même réseau (c’est-à-dire aux pays francophones d’Europe, à certains pays du Maghreb et d’Afrique noire, à certains Francophones vivant dans des pays proches comme l’Espagne ou l’Italie, etc.). D’autres personnes, en fonction de leur contexte, font plutôt allusion à une partie plus régionale du réseau (par exemple : réseau PACA, réseau Languedoc, réseau belge francophone ou réseau suisse romand).



Comment fonctionne le réseau ?
Le réseau international fonctionne de manière essentiellement souple et organique. Certains formateurs et membres du réseau s’organisent en associations, se mobilisent autour d’un projet ; suivant les pays ou régions, certains se trouvent parfois isolés géographiquement et se relient par les technologies modernes (emails, Skype, etc.).



Que veut dire s’engager dans la communauté ou dans le réseau ?

Appartenir au réseau signifie y contribuer d’une manière ou d’une autre. Par exemple :
• appartenir à une équipe locale ou régionale et s’y investir en participant à ses réunions et à ses activités ;
• partager la CNV par le biais d’ateliers, conférences, groupes de pratique ou autres ;
• s’investir dans un projet (éducation, prison, zones en conflit, etc.) ;
• envoyer un rapport annuel au CNVC au moment du renouvellement de la certification ;
• s’acquitter d’une redevance annuelle permettant le financement de certains projets communautaires ou services collectifs du réseau.



Jusqu’où va la responsabilité du formateur ou de la formatrice lorsqu’il/elle s’engage ?
Sur un plan éthique, tout formateur certifié reconnaît la responsabilité de ses actes, de ses paroles, de ses intentions, de ses pensées et de ses sentiments.
Au sein du réseau, il s’engage une année à la fois et peut se désengager à tout moment si ce qu’il y vit ne lui convient pas.
Pour le reste, il s’engage à cheminer en conscience et en intégrité selon les valeurs de la CNV et à vivre autant que possible ce qu’il prône.



Existe-t-il d’autres formations longues que celle de formatrice ou formateur certifié/e du CNVC ?
À l’heure actuelle, vous pouvez avoir accès à diverses formations proposées dans différents formats (stages et cursus de plus ou moins longue durée) permettant d’exercer et d’intégrer l’esprit, les valeurs et les compétences CNV, afin de pouvoir les utiliser dans des contextes professionnels tels que la médiation, l’accompagnement individuel des personnes et l’éducation. Vous les trouverez sur les sites suivants :

www.cnvbelgique.be
www.cnvformations.fr
www.cnvsuisse.ch
www.cnvluxembourg.eu

A-certif
Février 2015